LA JOURNEE MONDIALE DU SIDA

Depuis longtemps, la journée du 1er Décembre, de chaque année, est retenue afin de faire un point sur les avancées et progrès de la recherche contre le Sida.

En cette occasion, il est également établi des constats et entamé des réflexions sur les pratiques et attitudes de prise en charge de la maladie et sur le devenir des populations, qu'elles soient affectées ou non.

Contrairement à certains exercices passés, durant lesquels, en dépit des activités organisées, j'ai pu constaté l'absence d'une thématique principale, il est, aujourd'hui, proposé et voté un thème de référence. Celui-ci est transmis aux diverses associations concernées par la lutte contre le fléau. Cela autorise la réalisation d'actes et ateliers communs répondant aux mêmes objectifs et se déroulant dans un cadre harmonieux.

Médecin de formation, j'ai eu l'occasion d'apporter ma contribution à cette organisation, par le biais des associations STOP VIH et IST (Argenteuil-95) ainsi que Médecins du Monde Paris dans lesquelles je m'investis à titre bénévole.

Une première réunion, organisée le 29/11/2007, par le CASO (Centre d'Accueil, de Soin et d'Orientation) Parmentier (médecins du monde) avait pour mission de sensibiliser une population féminine d'origine asiatique, principalement spécialisée dans les métiers du sexe, (sans papiers, sans ressources, sans domicile fixe, demandeurs d'asile débouté, etc ..) en l'invitant à participer à des entretiens et projections de documentaires traitant en général des maladies sexuellement transmissibles et du Sida en particulier. En cette occasion et avec l'aide d'interprètes aidant à la fluidité du dialogue, ces femmes, souvent arrivées dans des conditions dramatiques sur le territoire français, ont pu prendre (ou reprendre) connaissance des diverses formes de protections (préservatifs masculins ou féminins). Après informations et conseils, celles qui le souhaitaient ont pu effectuer des tests sérologiques (VIH et/ou Hépatites) au CDAG ( Centre de Dépistage anonyme et Gratuit). Une collation a conclut de manière sympathique cette journée.

Une seconde journée, consacrée à la population africaine s'est déroulée le 03/12/2007. Toujours organisée par les bénévoles du CASO Parmentier, mais cette fois-ci en compagnie de l'APA (association panafricaine), cette opération menée dans le même esprit que la précédente, s"est complétée par une présentation effectuée sur des stands installés à la sortie de certains métros(Château d'eau,Château rouge, Barbès-Rochechouart). Les participant ont eu, en cette occasion, le loisir de distribuer des préservatifs et documentations aux divers passants. Eu égard à la forte motivation, cette action s'est révélée très encourageante pour les retombées et la prise de conscience.

Les résidents de la résidence du Grand-Cormier n'ont pas été en reste et ont participé à une réunion d'informations sur les maladies sexuellement transmissibles. Par le biais de jeux, vidéos et explications, ils ont pu obtenir des réponses à diverses questions. Qu'est ce que le Sida ? Quel sont les modes de transmissions ? Quelles sont les méthodes préventives ? Le dépistage ? Les traitements par anti-rétroviraux ou post exposition ?  Les souhaits de parents chez les personnes atteintes ? Très instructif et révélateur sur les besoins d'informations et de communication dans ce domaine.

 

Dr MUZAMA Funzi Gaspard

In La Feuille du Cormier (Janvier 2008 - Numéro 02)

Article de la même rubrique : STOP ! VIH & IST

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright © Khadhor'