<< Au secours d'Ingrid >>

 

Plus de 5 années de captivité, une cause nationale déclarée , de multiples manifestations de soutien, un vaste plan média (TV, journaux, radios) réclamant sa libération et des artistes s'engageant dans cette démarche au côté d'intellectuels et de politiques. Rares sont les << causes >> provoquant une telle effervescence dans l'opinion publique. Au-delà de l'aspect humain, nos résidents s'expriment sur le sujet.

 

DAVID Jean-Pierre

 

 

 

<< Sauvons Ingrid pour toutes les femmes du monde >>

 

Nous devons être unanimes pour condamner l'attitude des FARC qui sous couvert de combats politiques violent sans vergogne les droits de l'homme et ... des femmes. BÉTANCOURT Ingrid subit, depuis 5 ans, un traitement inhumain. Il faut sanctionner avec la plus grande sévérité, les auteurs de telles pratiques et particulièrement celles commises à l'encontre des femmes. Même si la diplomatie se doit d'être présente dans ce dossier, il est surprenant de constater la mansuétude des grandes puissances de ce monde à l'égard des ravisseurs.

 

MUZAMA Gaspard

 

 

 

<< Devoir de mémoire >>

 

En 2001, les DUVALTIER, couple de français installé en Colombie depuis 40 ans, voient surgir chez eux des éléments appartenant à l'APL (armée populaire de libération), groupuscule maoïste colombien. Ceux-ci souhaitent enlever Jean-Marie, 73 ans, et le prendre en otage afin de réclamer une rançon. Son épouse, Aïda, 67 ans, sachant son mari malade propose, merveilleuse preuve d'amour, aux ravisseurs d'être emmenée à sa place. Ce qui est fait. Ensuite ? ... Elle sera retrouvée morte en 2006 et ce malgré le versement, par ses proches, d'une rançon. Le saviez-vous ? De mémoire, je ne me souviens pas de manifestations d'artistes ou d'autres pour réclamer sa libération. Aucun chanteur << engagé >> n'a opportunément écrit la moindre chanson saluant son sacrifice. Auncun média n'a réalisé sa Une ou ouvert son édition avec sa photographie. Normal elle n'était << que>> l'épouse aimante d'un dessinateur industriel. Elle n'avait aucune visée présidentielle et n'était pas intime avec certains de nos politiques. Elle avait simplement fait preuve d'amour en sauvant la vie de son mari. Sentiment apparemment insuffisant pour en faire une cause nationale et lui éviter une mort anonyme... Alors oui !!! Battons nous pour la libération de BÉTANCOURT Ingrid, mais n'oublions pas toutes les << Aïda >> qui n'ont pas la << chance >> d'être sous les projecteurs. Une dernière remarque : les FARC, vu l'extrême médiatisation de cette captivité, ont-ils intérêt à perdre cette tribune ?

 

DAVID Jean-Pierre

 

<< Devoir de mémoire >>

 

BÉTANCOURT Ingrid, franco-colombienne est retenue captive, depuis 2002, par les FARC

(forces armées révolutionnaires colombiennes). Sa stature politique (Sénatrice, future candidate à

la présidence) et son statut, émouvant et touchant de mère détenue dans des conditions inhumaines en on fait un symbole de la femme martyre. Aujourd'hui, un formidable élan de solidarité et une mobilisation rarement égalée, pour lesquels la France n'est pas en reste, réclament sans relâche sa libération. Les FARC s'évertuent à souffler << le chaud et le froid>> durant les négociations. Actullement cela semble plutôt << gelé >> ... mais gardons l'espoir...

 

TSAKANIAS Hippocrate

 

 

 

<< Devoir de mémoire >>

 

Détenue depuis 5 années, BÉTANCOURT Ingrid ne pourra être libérée qu'avec un soutien massif et constant. Bien sûr la situation semble bloquée et les FARC ont interrompu les négociations. Mais ne désespérons pas et continuons à manifester pour réclamer sa libération, car c'est probablement le seul moyen pour y parvenir

 

TAMERNI Dalila

In La Feuille du Cormier (Janvier 2008 - Numéro 02)

 

Copyright © Khadhor'